La médecine de l’habitat

La Géo-Bio-Logie vient du grec “geos”, la terre, “bios”, la vie et “logos”, la parole, le discours, la science.

La géobiologie est la médecine de l’habitat.

Elle étudie les diverses influences de la terre, c’est-à-dire la Terre (planète ayant une évolution cosmique et géologique), le sous-sol, le lieu, l’habitat, l’environnement, sur la vie en général qu’elle soit végétale, animale, humaine. Son but de préserver la vie et de promouvoir ce qui est au cœur de la vie : la croissance, la prospérité, la joie, la santé.

Géobiologie et santé sont intimement liées, à tel point que si l’on se réfère à l’un des traités du père de la médecine, Hippocrate, le Traité des Airs, des Eaux et des Lieux, on peut y lire que tout bon médecin devrait déjà commencer par une observation minutieuse de l’environnement et des conditions de vie de ses patients, avant même de s’intéresser à la manière dont ils vivent et notamment à leur manière de s’alimenter.

Le travail du géobiologue réside dans la détection des ondes liées aux champs électromagnétiques naturels provenant des perturbations dues aux rivières souterraines, failles, réseaux Cathédrales, courants Curry et autres perturbations cosmo-telluriques. Ces perturbations provoquent des dépolarisations cellulaires et il est important de les contrer et les supprimer de façon pérenne.

Francis NOYON est aussi Consultant en Bio-Environnement Électromagnétique ; depuis des années il s’est spécialisé dans la mesure et la prévention des nouvelles technologies des micro-ondes (Wifi, Dect, téléphonie mobile, radars et répétiteurs hertziens et autres pollutions délétères).

Idéalement, le travail se fait en amont, permettant de déterminer l’orientation d’un bâtiment, et la disposition des pièces intérieures, les zones idéales de vie, de sommeil ou de stockage des aliments. Les analyses peuvent également aboutir sur un travail d’aménagements correctifs de structures déjà existantes.

Dès avril 2017, Francis NOYON  proposera ses services aux particuliers et aux entreprises : «Nous agissons pour remettre le niveau vibratoire de l’habitation dans un état propice à une bonne santé physique et morale de ses habitants. La géobiologie actuelle, bien menée par de vrais professionnels expérimentés, est connue pour être une véritable médecine de l’habitat ». De plus, elle vous propose une véritable solution « scientifique » à la préparation d’un habitat sain.

Professionnel et Formateur en Géobiologie professionnelle, Francis NOYON se déplacera dans toute la France, la Belgique, le GD de Luxembourg et l’Italie du Nord . De solides formations et l’expérience de travail sur le terrain sont le garant d’un résultat optimum. Contactez-nous via notre courriel =londedisis@gmail.com

Géobiologie Scientifique et Bio-Environnement Electromagnétique

Bienvenue sur la page du site/blog de Francis NOYON :

« L’Onde d’Isis – Azimut 77″

Nous vivons sur l’écorce terrestre dont la croute épaisse de 30 à 70 km est essentiellement composée de basalte. Cette croute terrestre est constituée de plaques flottant sur le magma. Les continents, pris dans ces plaques, sont constitués essentiellement de granite. Le manteau de la Terre, est la partie comprise entre 70 et 2800 km de profondeur. Il a une température comprise entre 1500°C et 2500°C.

Jusqu’à 300 km de profondeur, le magma se compose de basalte fondu qui se déplace lentement et entraine avec lui les plaques de la croute terrestre. Ce manteau est appelé sima parce qu’il est essentiellement composé de silice et de magnésium. De 2800 à 6730 km de profondeur, nous avons le noyau terrestre, mou à l’extérieur et dur au centre. Composé de Nickel, de Fer et de souffre, il est appelé « nifé » (nickel/fer). La température du noyau terrestre varie de 3500 à 5000°C. et les pressions sont énormes.

La loi de Planck dit que « tout métal chauffé irradie, et cela d’autant plus qu’il est chauffé davantage ; 

Les courants telluriques se forment à environ 100 km au-dessous de l’écorce terrestre et montent vers la surface de la Terre en suivant les failles géologiques de grande profondeur et les cours d’eau souterrains. Ces courants telluriques sont dus à l’effet d’induction produit sur le sous-sol par les variations du champ magnétique terrestre nées du noyau « nifé » qui est extrêmement conductible. Ils forment une énergie ressentie par les organismes vivants.

Les courants telluriques traversent les couches concentriques terrestres et viennent former en surface un vaste quadrillage dont les réseaux sont sensiblement parallèles ou perpendiculaires aux méridiens magnétiques. Nous ressentons les rayons telluriques comme des courants électriques qui circulent en permanence dans le sol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>